SAUVEGARDE DU TEMPLE DE GALLARGUES LE MONTUEUX

État des lieux du temple de Gallargues-le-Montueux

passé et présent
Dès l’inscription au titre des monuments historiques en 2015, une expertise du monument est diligentée par la commune. Elle est confiée à Nicolas André architecte DPLG et son équipe.
(Sources : Nicolas André, architecte DPLG, « Expertise du temple de Gallargues ». 2017).

En 1859, à l’occasion de la réfection du plafond, le mauvais état de la charpente est mis en évidence : assemblages disjoints ou rompus, entraits en équilibre instable sur les colonnes…
L’année suivante, l’ensemble est conforté par des pièces métalliques.
Cette même charpente nécessite des nouvelles interventions en 1897 et à nouveau en 1954 où il faut changer un arbalétrier. Actuellement les mêmes problèmes subsistent aggravés par le temps qui a corrodé les pièces métalliques et entrainé la pourriture de certaines pièces de bois.
D’importantes lézardes affectent la façade Est, les colonnes des tribunes subissent une forte poussée venant des boiseries mal positionnées qui accusent une inclinaison manifeste. La colonnade d’entrée, dont certaines pierres sont particulièrement érodées, doit également supporter le poids considérable du clocher ainsi que la poussée des murs.

(Sources : Nicolas André, architecte DPLG, « Expertise du temple de Gallargues ». 2017).

(Sources : Nicolas André, architecte DPLG, « Expertise du temple de Gallargues ». 2017).

Cette expertise a mis en évidence la nécessité impérieuse et urgente de la restauration du bâtiment.
La dangerosité du lieu oblige le maire de la commune, à prendre un arrêté de fermeture administrative.